L’altération du réseau ferroviaire pourrait vous coûter plus qu’une simple amende

Des panneaux et des dispositifs d’avertissement ferroviaires sont installés le long des routes et aux passages à niveau partout au Canada. Ils visent à prévenir les conducteurs et les piétons, à contrôler la circulation et à assurer la sécurité des gens. Malheureusement, il arrive que des gens altèrent les voies ferrées, les wagons ou les systèmes de signalisation. Cela non seulement met des vies en danger, mais peut entraîner une amende de 5 000 $ ou jusqu’à dix années de prison.

Malgré ces risques, les actes de vandalisme continuent. En décembre 2020, la GRC du comté d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a enquêté sur quatre cas de vandalisme en une semaine seulement. Dans trois cas, les voyants lumineux à un passage à niveau ont été altérés pour indiquer qu’un train arrivait, même s’il n’y avait pas de train. Dans un autre cas, les voyants ont été altérés pour raccourcir le temps d’attente pour l’arrivée d’un train de plus de la moitié. Plus tôt le même mois, deux femmes de l’État de Washington ont été accusées « d’attaque terroriste » après avoir été filmées pendant qu’elles vandalisaient des voies ferrées près de la frontière canadienne.

Prévenir les actes de vandalisme

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé la formation d’un partenariat avec l’Association canadienne d’échec au crime afin d’aider à améliorer la sensibilisation aux dangers posés par les incidents d’altération ou de sabotage. En février 2020, le ministre des Transports de l’époque Marc Garneau a fait une déclaration sur le comportement non sécuritaire près des voies ferrées et de la propriété ferroviaire.
 
« À titre de ministre des Transports, j’ai le devoir de m’assurer que notre réseau ferroviaire et son infrastructure sont aussi sécuritaires que possible. Je prends cette responsabilité très au sérieux. Nos compagnies de chemin de fer travaillent également à rendre leurs opérations aussi sécuritaires que possible », a-t-il dit. 
 
« Je veux rappeler aux Canadiens que le fait d’altérer l’équipement, les voies ferrées, le matériel roulant ou la signalisation est illégal et extrêmement dangereux. En plus de vous exposer à un danger, vous mettez en danger les employés de chemin de fer et les passagers des trains, en plus des collectivités voisines. »
 
Opération Gareautrain soutient de tout cœur la déclaration du ministre Garneau. Veuillez donc rester loin des voies ferrées et de la propriété ferroviaire. Si vous voyez quelqu’un altérer du matériel ferroviaire, veuillez composer le numéro d’urgence de la compagnie de chemin de fer (normalement situé derrière la croix de Saint-André ou sur le poste de signalisation) ou téléphoner à l’Association d’échec au crime au 1-800-222-TIPS pour garder l’anonymat.